Il paraît que...Ah bon ?

L'entreprise produit des anticorps puissants pour résister à toutes les toxinesles rumeurs, les mensonges, la non-reconnaissance, etc.

Attracteurs positifs et négatifsRumeurs et Thanatos : une overdose de com' com'

Today is the first dayof the rest of my life

LE MONDE CHANGE

Aujourd'hui, la majorité des téléphones haut de gamme ou smartphones est fabriquée en Chine, ainsi que de nombreux produits nécessitant une extrême précision.


Si des gens sont partis chercher en Chine de quoi compenser les pertes de bénéfices dues à des coûts de fabrication élevés, d'autres ont également saisi l'occasion de faire fabriquer des produits de très haute qualité. La Chine d'aujourd'hui possède les meilleures écoles d'ingénieurs et le plus de centres de recherche du monde.


Et si la Chine peut aussi abriter de piètres entreprises, elle n'en a certainement pas l'exclusivité. Pour ces dernières, si le contrôle qualité est très secondaire parceque coûteux à mettre en place, d'autres en ont fait leur priorité, devenant ainsi les fers de lance de cette nouvelle logique socioéconomique qui reste par ailleurs encore largement à inventer


La société Labocast, représentative de ces entreprises de proximité inscrites dans un cadre mondial, a fait de la logistique matérielle un métier d'excellence.
Projet "Course à la qualité" : avec et au-delà des normes. Laboratoire de prothèse dentaire LABOCAST


QUALITE

Le qualitatif est en train de supplanter le quantitatif. Les exigences de qualité (toutes les qualités, celles des produits et des services, mais aussi celle de la vie et du travail) montent en puissance. Passage progressif d'une logique de prix bas à une logique de valeur haute : le bon marché finit toujours par coûter trop cher. L'expertise personnelle est au cœur de toutes les activités professionnelles à haute valeur ajoutée. Prééminence du sur-mesure sur les grandes séries. La banalisation induit la marginalisation.


RECONSTRUIRE UNE NOUVELLE LOGIQUE ECONOMIQUE

il n'y a plus d'entrepreneurs, il n'y a plus de projets, il n'y a plus d'aventures, il n'y a plus de risques. Nos sociétés se meurent par manque de désir et de volonté.
De l'autre côté, toutes les normes, toutes les lois, toutes les règles ne sont que des illusions sécuritaires si l'assurance qualité se contente d'appliquer des procédures dans une approche strictement réglementaire “pour être en conformité avec les normes prescrites”.
Dans ce monde complexe qu'est le nôtre, la vitesse d'obsolescence des solutions antérieures ne permet plus de se limiter à une approche strictement réglementaire, trop restrictive. Le “processus qualité” envisagé par la société LABOCAST envisage d'aller au-delà des procéduralisations afin de palier les effets pervers de la standardisation à outrance des procédés.
Voir : Renforcement de la gestion de la sécurité sanitaire développé par LABOCAST.


ETHIQUE

Face à la cupidité : la sagesse. Il ne s'agit pas de faire voeu de pauvreté mais de tout autre chose, à la portée de chacun d'entre nous.
Dépasser le juridisme légaliste par l'éthique individuelle. Ce qui donnait valeur n'en donne déjà plus. La philosophie, dans son sens le plus vrai, le plus profond, nous invite aujourd'hui plus que jamais à construire une nouvelle sagesse pour ce troisième millénaire naissant.


RESEAUX : l'autonomie au-delà des libertés

L'éthique dans ce monde réticulé implique des comportements corrects entre petites entités autonomes* reliées entre elles par des valeurs fortes : fidélité, confiance, confidentialité, respect, complicité, humour.
* L'autonomie s'inscrit dans une logique d'interdépendance. La pratique de l'autonomie (qui n'est pas l'indépendance) permet des réactions rapides et adéquates, mais elle doit être contrebalancée par la qualité d'un projet commun, fort, clair et enthousiasmant.
L'autonomie ne se donne ni ne se reçoit : elle se construit, pas à pas, dans une quête perpétuelle, dans un combat sans fin contre toutes les facilités, contre toutes les paresses, contre toutes les pleutreries
Un communalisme planétaire sociétal :
Rien à voir avec les amis de FBook (un tuyau vide ne fait circuler que du vent), mais une vraie communauté aussi immatérielle que réelle fondant une idéntité, un réseau dense et intriqué de communautés de vie, de terroirs.


BIFURCATION : rupture majeure, changement de paradigme

Nous vivons une rupture majeure - une bifurcation - de l'histoire de l'humanité. Une rupture aussi profonde que celles qui firent passer des cités grecques au monde romain, de l'Empire Romain au Moyen-Age ou du Moyen-Age à la Modernité qui a désormais atteint à son tour son seuil d'incompétence. Buter sur ce seuil revient à faire pire que mieux.
La sur-réglementation et la volonté accentuée de contrôle font partie de ces réactions inadaptées. Le changement est inéluctable, il signe le chant du cygne de la Modernité. Voir Historique : la progression noétique, le chemin vers la noosphère …


TROISIEME MILLENAIRE

Au-delà de la Modernité émerge peu à peu une autre logique humaine : celle de la valeur supérieure de la connaissance et de l'intelligence.
La fin du 20ème siècle a signé la fin de toutes les certitudes et repères qu'avait élaborés la Modernité entre 1453 et 1989. Successivement, les Religions, les Idéologies, les Morales, les Valeurs sont toutes passées à la trappe.
Nous commençons à construire le troisième millénaire sur une table rase. La Modernité est morte et, avec elle, les certitudes de nos parents. Une nouvelle quête du sens est entamée, à tous les niveaux, dans toutes les directions. L'entreprise n'y échappe pas qui doit devenir un lieu de sens, qui doit donner du sens.


NOUVELLES REGLES DU JEU, NOUVELLES VALEURS

De nouvelles logiques, dont les logiques économiques et politiques naissent sous nos yeux effarés, engendrant tout à la fois perte de repères et pertes de sens.
Emergence de la société de la connaissance et de l'information, c'est à dire émergence du talent comme source de toute valeur. Les règles du jeu changent du tout au tout. Les entreprises ont besoin de cohérence, de cohésion, de sens dans leur projet, de visibilité et de crédibilité.


D'UN PARADIGME A L'AUTRE

Notre monde bascule massivement dans le nouveau paradigme noétique. L'intelligence est au coeur de la mutation paradigmatique en cours. Plus de qualité, moins de quantité, faire beaucoup mieux avec beaucoup moins, et pour cela, mobiliser beaucoup d'intelligence. Passer du compliqué (bureaucratie, montage à la chaîne) à la complexité des réseaux et leurs déploiements fractals. Passer d'une communication compliquée à une communication complexe.


METIER, VOCATION

L'économie de la connaissance et de l'intelligence, couplée avec l'émergence des métiers et des valeurs de l'immatériel, provoque un séisme de fond qui n'épargnera aucune certitude, aucun fondement.
En nos temps de carence créative et de pénurie de talent, l'apprentissage et la quête d'autonomie sont les incontournables chemins pour contrer cet enlisement social et politique dans lequel nous nous enfonçons chaque jour un peu plus.
Il faut que chacun apprenne, le plus tôt possible, à découvrir la voie de sa vocation propre. La réussite de toute une vie en dépend car, une fois cette vocation profonde trouvée, formulée, acceptée et assumée, tout le reste en découle avec souplesse et aisance, avec élégance et tranquillité. Tout le monde à droit à l'erreur, on peut toujours recommencer à zéro avec au coeur ce refrain “Today is the first day of the rest of my life”. Mais que de temps perdu. Quel gâchis d'effort et d'énergie.
La vie ne se montre généreuse qu'à ceux qui sont sur la voie de leur véritable vocation, et qui font montre de courage, de l'énergie et de la volonté idoines. Elle n'a que faire des paresseux et des parasites.


CONTRAINTES / OPPORTUNITES. Attraction / répulsion Interactions, effets de résonance

Eloignement / proximité, originalité / imitation, haine / amour... les combinaisons et possibilités interactives sont innombrables, mais ce système dynamique peut s'emballer et engendrer des attracteurs négatifs. Par exemple, la rumeur devenant un pôle de circulation de l'information.
Le Thanatos, tension suicidaire, peut également perturber le jeu. D'où l'importance de veiller à identifier ces attracteurs sur lesquels on peut agir en conséquence.
Voir : animaux totem, le mimétisme du caméléon. Perception et résonance: entre dominance et soumission.

MONDIALISATION et PROXIMITE

L'entreprise de demain sera locale et internationale. Chaque entreprise sera un réseau de petites entités locales reliées entre elles par une toile immatérielle mondiale. Et cette entreprise-réseau sera, elle-même, insérée et intégrée dans de multiples réseaux partenariaux et commerciaux avec lesquels elle sera connectée en permanence.


GLOBALISATION, MONDIALISATION
Archaïsme des institutions

Les grandes entreprises issues du service public les préparent mal à la concurrence. Celles qui s'en sortent le mieux sont celles qui sont ouvertes à la concurrence depuis plusieurs années.
L'isolationnisme et le protectionnisme à outrance sont des réponses létales.


CONCURRENCE PAR LA QUALITE : des stimulations créatrices

Au lieu de changer de modèle, on exclu ceux qui ne s'y conforment pas. Or, il ne s'agit pas de changement pour le changement mais d'apporter des réponses nouvelles à des défis nouveaux que la logique antérieure ne pourrait assumer. La concurrence ne consiste pas à se débarrasser des autres mais à co-évoluer. L'isolationnisme est l'avant dernière étape avant l'extinction.


CEUX QUI NE SUIVRONT PAS SERONT ELIMINES

La complexité du monde économique et social environnant ayant drastiquement augmenté en quelques décennies, l'entreprise doit impérativement se mettre au diapason de cette évolution. Une entreprise est un système ouvert, en prise permanente avec son milieu. Elle doit être en phase avec lui.


CRISE ?

La "crise" que nous vivons (et que nous vivrons encore jusqu'en 2020 environ) n'est que la manifestation d'une bifurcation profonde, d'une mutation paradigmatique, de la métamorphose de la logique économique (et sociale, et culturelle).
Les crises économiques contemporaines sont des épiphénomènes, des manifestations superficielles d'une bifurcation paradigmatique plus profonde, plus radicale.


RUMEURS, RATES, MENSONGES : d'après Tartempion ...

Comme tout organisme vivant, complexe, organique, l'entreprise est sensible à toutes les toxines, même les plus ténues. Elle produit des anticorps puissants. Parmi ces toxines : les rumeurs, les ratés, les mensonges, la non-reconnaissance, etc.
Dénigrements, fausses études, faux témoignages, faux spécialistes, fausses statistiques ... Ceux qui craignent de perdre leur pouvoir multiplient les complications et sabotent les relations car ils se sentent en perte de vitesse mais n'ont pas les capacités, la volonté ou les ressources intérieures pour changer de cap. Leur énergie ils la gaspillent dans les illusions du paraître : il faut être vu, il faut se conformer. Les uns et les autres sont pris dans un engrenage qui génère sans cesse de nouvelles contraintes dans un univers déjà contraignant.


EFFET DE MEUTE ET DESINFORMATION : aboyer avec les loups

L'effet de meute est particulièrement sensible dans les métiers de la communication où, l'avidité du scoop aidant, les journalistes peu professionnels ou peu scrupuleux ont beau jeu d'enclencher un phénomène de boule de neige à partir de n'importe quelle information de préférence fausse pourvu qu'elle soit spectaculaire ou scandaleuse ou sensationnelle ou sordide. Cela s'appelle la désinformation.
Même les maisons sérieuses ont parfois bien du mal, malgré leur souci de vérification des sources, à résister à la tentation de surfer sur ce type de vague. Le sensationnel se vend mieux que le fondé. L'information circule et s'enfle vers ceux qui ont envie ou besoin de s'en repaître.


REVOLUTION NUMERIQUE

La révolution numérique est une splendide révolution technologique, la troisième de l'histoire humaine. Elle inaugure le passage de l'imprimé au numérique après ces deux autres révolutions que furent le passage de l'oral à l'écrit, à la fin du néolithique, et le passage de l'écrit à l'imprimé, à la Renaissance.
Mais la révolution numérique ou noétique, sans une profonde révolution spirituelle globale, n'est qu'un emplâtre sur une jambe de bois. C'est d'abord l'âme humaine qu'il faut transformer, et la technologie y est impuissante : l'outil ne crée pas la main !


REVOLUTION ECONOMIQUE ET CULTURELLE

Avec la globalisation, la mondialisation et l'internetisation, la complexité globale du système "économie mondiale" a connu un saut quantitatif et qualitatif énorme. Cette révolution est liée à la prolifération inouïe de la connaissance (noûs en grec, Noo) et de l'intelligence globale.
Nos "sciences" économiques classiques, parce qu'elles sont analytiques et mécanistes, n'ont rien vu venir et sont incapables d'expliquer et d'anticiper ces immenses convulsions systémiques actuelles, alors que tout cela avait été abondamment prévu et décrit depuis plus de 10 ans par les prospectivistes systémiciens

.

EVEIL DES CONSCIENCES

Notre société est en perte de vitesse car elle refuse de voir le monde qui se transforme. La seule issue est de changer radicalement de modèle d'organisation et de management, et de passer à un modèle "organique" construit sur les notions de réseau.
Ceux qui se sont endormis, bercés et nourris de promesses et de subsides trop souvent inadaptés deviennent sans réponse face au dynamisme et l'ingéniosoté du reste du monde.
L'égalitarisme forcené et sans distinction a fait d'énormes ravages dans toutes les dimensions de nos sociétés. La tyrannie de la médiocrité s'exprime au travers les terreurs, intrigues, culpabilisation qui pompent l'énergie mentale, induisent la dépendance et la faiblesse au travers de tous les systèmes éducatifs, sociaux et économiques. Eduquez quiconque comme un faible, il deviendra faible. Eduquez-le comme un fort, il deviendra fort.


NOOSPHERE

Vivre ensemble, sans projet, cela s'appelle du nombrilisme vain, cela s'appelle tourner en rond. Il est temps de tordre le cou à un vilain canard à la mode : l'éthique du lien social.
Le lien social serait un bien en soi. La socialité, la convivialité seraient les plus hautes valeurs à cultiver, à (re)créer. Il faut tisser du lien, il faut se faire des "amis". Rien n'est plus faux.
La peur de se retrouver seul devant l'immense vide intérieur qui habite tant d'humains conduit à la promiscuité des relations subies et non choisies, avec son lot de ressentiments, voire de violence tels les groupes de désoeuvrés qui errent dans les cités.


Les possibilités de relations sont infinies. Il faut choisir celles qui servent le mieux notre propre projet d'accomplissement. Nos patrimoines intérieurs sont nos forces, nos outils, nos matériaux. Le critère d'élégance* permet à l'intelligence à l'oeuvre de construire les liens les plus harmonieux, les plus fertiles, les plus durables.
L'élégance est difficile, mais comment pourrait-on éprouver de la joie dans un acte facile, pauvre, banal, médiocre ?


SAGESSE

Plus nous devenons riches, plus nous devenons drogués, déprimés, suicidaires. L'abondance matérielle ne parvient plus à masquer les immenses carences immatérielles : carences éthiques, sociétales, philosophiques, spirituelles.
Etre “Sage” ce n'est pas être “enfant sage”, soumis, obéissant, correct (politiquement), coi. En nos temps de misère idéologique, et de délitement démagogique, être “Sage” signifie d'avantage être insoumis et iconoclaste, incorrect et rebelle.
Sagesse, trop longtemps, fut synonyme de prudence, de calcul, de “raison”au sens d'être raisonnable. Ce ne pourrait être le cas en nos temps de turbulence qui réclament toutes les audaces, toutes les mutations, tous les risques.


VIVRE ENFIN LE REEL : sagesse à inventer

Cette sagesse attendue est bien plus méthode à vivre que parole à entendre. Il ne s'agit pas de détenir des “vérités” sages mais d'une Sagesse dont chacun puisse apprendre à vivre SA vie à lui pour aller au bout de lui-même, pour déployer à leur maximum tous les potentiels et talents enfouis au fond de soi.
Vivre le Réel sera aussi douloureux qu'une cure de désintoxication pour alcoolique ou toxicomane. L'homme devra se desintoxiquer de toutes ses illusions, de tous ses orgueils, de tous ses caprices, il sera sevré de tout l'artificiel dans lequel il a cultivé ses schizophrénies.


Sources : Noétique. Oeuvre complète de Marc Halévy
Voir aussi : Marc Halévy


ACTIVITES DE L'ENTREPRISE

Labocast, laboratoire de prothèse dentaire